Pages: [1] 2 3   Bas de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Le quotidien avec Noam  (Lu 15679 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
chawacee
Membre Junior
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 21


« le: 19 Octobre 2011 à 08:04:15 »

Je fais un doublon rapide de ma présentation ici.

Noam a commencé depuis très peu un suivi chez un pédopsychiatre, qui va être couplé à des séances en hôpital de jour dans ma ville (Château Thierry) pour faire des ateliers de communication et de sociabilisation.

C'est un petit garçon mignon, rieur et blagueur..... quand on le connaît et qu'on sait l'interpréter..

Depuis qu'il a su marcher, il a montré petit à petit des "particularités" bien à lui qu'il nous a été difficile (au papa surtout, mais à moi aussi) d'admettre. Des choses qui montraient que Noam présentait des "différences".

Tout a commencé (pour moi, mais ma maman sans me préciser plus, le trouvait déjà "différent" aux alentours d'un an), vers 14/15 mois. Noam s'est mis à marcher, et à vouer une passion jamais délaissée depuis pour les escaliers. Il pouvait alors passer des heures entières, dehors, à monter, descendre des marches, sans se lasser, ni s'intéresser au reste (balançoire, toboggan, sable, petites voitures ou trotteur)... Puis, il a enchaîné avec les portes (ouvrir/fermer), puis tourner des roues, puis récemment, la machine à laver (tourner et retourner pendant des heures. On a acheté des piles pour une petite machine jouet, on a fait un heureux... il y joue durant des heures et des heures à regarder tourner, ou à le faire à la main).

Il a montré rapidement des difficultés à aller vers "l'autre". Un petit qui l'approchait, le touchait, ça virait à 99% du temps à un cri strident du pépère. Un cri d'alarme, d'appel à l'aide.
La faute m'a alors été rejetée "il ne va pas assez en collectivité, tu es tout le temps avec lui"... un grand classique.

Noam allait alors 2 fois/semaine au lieu d'accueil parents/enfants, mais il est vrai, jamais seul sans moi.. Je ne le sentais pas prêt pour ça...

Il a beaucoup de vocabulaire, mais il ne communique pas beaucoup.

En situation de stress, il se jette sur une de ses obsessions, et le cas contraire, fait les formes devant son visage avec ses mains. Et il chante une des comptines qu'il connaît (il en connaît plein plein).

Il ne répond pas aux questions (sauf en répétant, "tu veux un yaourt ou une crème ?" "un yaourt ou une crème").

Il hurle beaucoup, beaucoup.

Il a des apprentissages aléatoires. Les choses qui l'intéressent, il mémorise très vite et très durablement (répéter une histoire par cœur, toutes ses couleurs + betterave/abricot -qu'il a "inventé" de lui même, toutes les formes qu'on lui a montré -rond, carré, étoile, cœur, losange, rectangle, parallélogramme, hexagone-) sinon, aucune activité "nouvelle" n'est facile pour lui, si il n'y voit pas d'intérêt proche de ses "passions".

Il ne sait pas s'habiller/déshabiller (ou presque... il baisse/remonte ses pantalons, quand il ne les ôte pas complètement pour se promener zizi à l'air sans que ça lui pose souci).

Pour dormir : veilleuse, jambières, tasse d'eau et histoire, ou il ne dormira pas.

Il n'embrasse pas, il ne sait pas faire, il tend le front. Il ne se reconnait pas sur une photo, mais cite les autres.

Il ne sait pas non plus souffler une bougie et encore moins moucher son nez (ce qui est, comme le nettoyage en général, une épreuve pour lui et nous, car il supporte très mal ce genre de contact).

L'arrivée de sa soeur n'a fait qu'empirer un comportement déjà existant.

L'école est dure pour lui. Il y va heureux et volontaire, mais hurle toute la matinée. Ce qui évidemment pose souci à l'encadrement là bas. Ils ont déjà parlé de lui à la psy scolaire.

Il a donc vu un pédopsychiatre qui ne me juge pas stupide de penser à l'autisme face à mon petit garçon.. On commence l'hôpital de jour le 4 novembre. Entre deux.. je m'accroche. (la petite ne fait pas ses nuits du tout, et dors très peu en général, je suis par dessus tout ça exténuée).




Le quotidien avec Noam, c'est donc gérer les crises, une par une, en essayant de calmer le jeu, puis lui proposer quelque chose qui le détende (sans que ça soit mauvais pour sa santé... par exemple, les bonbons, qu'il prendrait n'importe quand).

J'avoue parfois ne pas savoir ce que je devrais faire. Dois-je sévir ? Dois-je l'isoler ? Dois-je simplement essayer de l'accompagner, supporter ses cris (avec ma petite), jusqu'à l'explosion (de moi ?) ?

Et quand je lui propose une activité annexe, est ce que j'ai raison de l'orienter vers des activités obsessionnelles ?
Il m'est arrivé de lui faire ce genre de promesse... "si tu ne cries pas jusqu'à la voiture, nous passerons devant le portail en arrivant à la maison" (il a un portail "fétiche" dans ma rue, devant lequel il aime s'arrêter et l'observer en marchant de droite à gauche), ou "finis ton assiette, et nous ferons une machine à laver avec toi".

Je ne sais pas dans quelle mesure je ne l'enfonce pas dans ses TOC...

Je suis franchement désarmée, de plus en plus souvent, et ce qui me fait peur parfois... c'est qu'il n'a que 3 ans... Et déjà, il a remplit tout l'espace de la maison...
Journalisée
Agnes
Administrateur
Membre Senior
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 427


« Répondre #1 le: 19 Octobre 2011 à 10:42:38 »

...
Il a donc vu un pédopsychiatre qui ne me juge pas stupide de penser à l'autisme face à mon petit garçon.. On commence l'hôpital de jour le 4 novembre.
...
En effet, vue la description de Noam, ce n'est pas stupide d'y penser et la 1ere chose à faire est de contacter le CRA de votre région pour le vérifier, les délais d'attente étant très long autant agir le plus vite possible.
Pour la prise en charge par l'hôpital de jour, je suis beaucoup plus réservée. Ces institutions ne sont souvent pas équipées pour traiter les autistes, mais pour des névroses. Or l'autisme n'est pas une névrose. Si cela vous permet de souffler un moment, je comprends que cela peut être un soulagement pour vous, mais il y a vraiment peu de chance pour que Noam évolue favorablement dans ce genre d'institution, même si elles sont parfois nommées IME (Institution Médicale Educative).

Votre pédopsychiatre vous a-t-il parlé de méthodes éducatives comportementalistes, telles que ABA ou TEACCH. Si ce n'est pas le cas, essayer de trouver un pédopsychiatre plus "orienté" autisme.

...
Le quotidien avec Noam, c'est donc gérer les crises, une par une, en essayant de calmer le jeu, puis lui proposer quelque chose qui le détende (sans que ça soit mauvais pour sa santé... par exemple, les bonbons, qu'il prendrait n'importe quand).

J'avoue parfois ne pas savoir ce que je devrais faire. Dois-je sévir ? Dois-je l'isoler ? Dois-je simplement essayer de l'accompagner, supporter ses cris (avec ma petite), jusqu'à l'explosion (de moi ?) ?

Et quand je lui propose une activité annexe, est ce que j'ai raison de l'orienter vers des activités obsessionnelles ?
Il m'est arrivé de lui faire ce genre de promesse... "si tu ne cries pas jusqu'à la voiture, nous passerons devant le portail en arrivant à la maison" (il a un portail "fétiche" dans ma rue, devant lequel il aime s'arrêter et l'observer en marchant de droite à gauche), ou "finis ton assiette, et nous ferons une machine à laver avec toi".

Je ne sais pas dans quelle mesure je ne l'enfonce pas dans ses TOC...

Je suis franchement désarmée, de plus en plus souvent, et ce qui me fait peur parfois... c'est qu'il n'a que 3 ans... Et déjà, il a remplit tout l'espace de la maison...

Si les promesses faites lui permet de progresser non tu ne l'enfonces pas car c'est temporaire. tes "récompenses" sont là  pour palier à une crise et doivent s'espacer pour que son comportement change au fur et à mesure.
La méthode ABA préconise les récompenses alimentaires car elles ont l'avantage de disparaitre rapidement. Alors que le cycle de la machine à laver dure plus longtemps  Sourire Autre récompense qui fonctionne bien, les bulles de savon, mais c'est pas facile à utiliser dans la rue Roulement des yeux

Le but est donc de trouver des renforçateurs de bons comportements qui lui conviennent. Si on lui donne des bonbons lorsqu'il fait une crise , il est à craindre qu'il fasse des crises pour avoir des bonbons. L'isoler est une solution, mais à condition qu'il comprenne ce qu'on attend de lui et de le récompenser lorsqu'il est redevenu calme. ... "Sévir":Non Il ne faut pas confondre fermeté et punition, et toujours avec une explication.

L'autre problème à résoudre est donc de vérifier qu'il comprenne bien ce qu'on attend de lui et ce qui est bien ou non, pour cela essayer de lui montrer des images. voir : Traitements > Le PECS
« Dernière édition: 19 Octobre 2011 à 10:44:54 par Agnes » Journalisée

Agnes
Administrateur du forum 
    ============>

Autisme,Autiste,Forum,Santé,AutiFAC,entourage,famille,parent,partage,aide,entraide,expérience,conseil,astuce,bénévole,éducation,alimentation,France,Afrique,
chawacee
Membre Junior
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 21


« Répondre #2 le: 19 Octobre 2011 à 11:32:09 »

Je répondrai plus en détail tout à l'heure mais... le coup des bulles de savon, tu as fait très fort, il adore ça.. c'est un "truc" qui est commun chez les autistes ?
Journalisée
Agnes
Administrateur
Membre Senior
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 427


« Répondre #3 le: 19 Octobre 2011 à 12:02:56 »

... qui est commun chez tous les enfants  Grimaçant
Une petite bulle translucide qui vole et renvoie des couleurs, c'est magique... Non ?

mais (je pense que) pour les autistes, comme beaucoup de choses, cela pourrait devenir obsessionnelle avec l'avantage pour nous et le désavantage pour lui que c'est temporaire.

Tous les jouets qui font des lumières ou des bruits peuvent servir de renforçateurs qui fonctionnent bien à condition qu'il n'y ait pas accès tout le temps. La difficulté est de lui enlever donc il faut bien qu'il comprenne que c'est une récompense par rapport à ce qu'il vient d'exécuter. Pour cela, accentuer vos encouragements "Super !", "C'est bien Noam", "Super bien !",... quitte à en faire trop, cela vous permettra au fur et à mesure de supprimer le renforcateur-objet pour n'avoir que les encouragements. Sourire
Journalisée

Agnes
Administrateur du forum 
    ============>

Autisme,Autiste,Forum,Santé,AutiFAC,entourage,famille,parent,partage,aide,entraide,expérience,conseil,astuce,bénévole,éducation,alimentation,France,Afrique,
Felicite
Adjoint Admin.
Membre Senior
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 125


« Répondre #4 le: 23 Octobre 2011 à 13:16:02 »

 Bonjour Chawacee,
 Je suis félicité, maman d'un petit garçon autiste, Loïc, il va avoir ses huit ans au mois de novembre. Je reconnais parfaitement votre récit, qui me rappelle le mien à cet âge précis,sauf que, le votre, a beaucoup de point positif, gardez espoir, vous allez y arriver.Si je me refère au cas de Loïc, je vous dirai tout de suite qu'il est autiste, mais n'étant pas spécialiste, je vous conseille d'en consulter un , spécialisé dans l'autisme, très important.
Noam est très jeune, et il a de l'avance sur beaucoup de point, avec la pratique des méthodes adaptées, il va énormément évoluer sur ses comportements à problème. je vous parlerai, plus tranquillement demain, ou je demanderai à Agnès de vous communication mon  numéro de téléphone, ne maîtrisant pas assez l'informatique, je ne peux  le cacher, mais Agnès pourra la faire, je n'ai pas beaucoup de temps, il me serait plus facile de vous parler de vive voix. je viens juste de sortir un livre sur l'histoire qui parle du début de L'autisme de Loïc que je vous conseille de lire si possible, vous allez comprendre beaucoup de chose, et en reconnaître d'autres. il peut également vous permettre de voir les démarches que nous avons entreprises, surtout garder votre calme, vous êtes sur la bonne voie, Noam évoluera  félicité
Journalisée
chawacee
Membre Junior
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 21


« Répondre #5 le: 24 Octobre 2011 à 12:14:25 »

Merci Félicité. Je serais ravie de pouvoir discuter avec vous de vive voix.
Niveau spécialistes de l'autisme, tout près de chez moi, il n'y en a pas vraiment. J'ai tenté Reims, mais donc, 1 an et demi d'attente au CRA. Des mois à Amiens (et ça fait déjà une trotte), et des semaines à Paris.

Mon souci majeur, c'est que je suis seule, isolée, impossible de faire garder ma petite, alors partir, seule, avec les 2 enfants pour Paris... j'avoue que ça me perturbe beaucoup.
Journalisée
Agnes
Administrateur
Membre Senior
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 427


« Répondre #6 le: 24 Octobre 2011 à 22:45:31 »

Bonsoir à toutes les 2, mais aussi à tous les autres membres
Si vous souhaitez correspondre avec un autre membre sans afficher votre message, ce n'est pas difficile.
Vous cliquez sur le pseudo du membre qui se trouve en face de chaque message. De là, une page s'affiche avec des renseignements sur ce membre où vous trouverez en bas un lien "Envoyer un message personnel à ce membre". En cliquant sur ce lien, vous aurez la possibilité de vous envoyer des messages privés que seul votre correspondant pourra lire.
Si vous avez des problèmes pour y arriver, envoyez moi un message.

Mais n'oubliez pas de nous donner des nouvelles sur l'évolution de vos situations qui peuvent aider d'autres lecteurs.
Merci.
Journalisée

Agnes
Administrateur du forum 
    ============>

Autisme,Autiste,Forum,Santé,AutiFAC,entourage,famille,parent,partage,aide,entraide,expérience,conseil,astuce,bénévole,éducation,alimentation,France,Afrique,
chawacee
Membre Junior
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 21


« Répondre #7 le: 25 Octobre 2011 à 07:44:01 »

Merci pour les précisions Agnès.
En fait, parler par téléphone me plaisait bien aussi dans l'idée, mais les MP sont possibles aussi oui.

Pour ce qui est de l'évolution de la situation, cette semaine, Noam est chez ses grands parents. Alors disons que chacun de notre côté, nous nous reposons. Il a de très bons rapports avec eux. Sa grand mère parvient à lui faire faire des activités qu'il ne fait pas forcément ailleurs (première fois qu'il a fait de la peinture, de la pâte à sel, de la cuisine, c'était avec elle). Et il adore son grand père, (qui le lui rend bien), et il peut se lâcher à ses côtés, jouer, sans risquer de déranger les voisins (je suis en appartement, ma voisine du dessous nous a déjà envoyé les policiers, parce qu'elle ne supportait pas le bruit occasionné par mon fils..). Résultat, là bas, avec un jardin, et un cadre strict, il fait moins de colères (c'est vrai que notre retour en appart' lui a vraiment fait beaucoup de mal niveau crises... Avant, avec nos maisons, nous pouvions sortir dés qu'il était borderline. Il allait alors courir dans le jardin, prendre "l'air" seul, et ça lui faisait énormément de bien. Ici.... pas possible...).


Enfin bref, la suite pour lui, c'est le 4 novembre. Et je vous tiendrai au courant.

Bonne journée à vous.
Journalisée
chawacee
Membre Junior
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 21


« Répondre #8 le: 07 Novembre 2011 à 07:45:59 »

Le rendez vous a eu lieu donc jeudi dernier. Nous avons visité les lieux avec Noam.

J'ai rencontré une des deux pédospychiatres et son collègue (dont je n'ai pas saisi le métier). Il y a là bas une psychomotricienne, des infirmiers, aides soignants, et éducateurs (ils font des ateliers bois, poterie, mosaïque, 13 adultes en tout).
Ils ont également une pataugeoire dans les locaux (pour bosser sur les jeux d'eau), des activités extérieures (comme du poney par exemple).

Dés la salle d'attente, un papier était affiché, qui expliquait la définition de l'autisme, et des TED (en priorité). Apparemment, ils s'occupent principalement de petits avec ce type de soucis là bas. J'ai été étonnée.

Un service de taxi intervient (pris en charge par la sécu et la mutuelle), en venant chercher et en ramenant nos petits, le repas du midi est pris en charge (vu qu'il intervient lui aussi dans un processus de socialisation).

Je suis encore dubitative quant à la pédopsy' rencontrée (qui parlait énormément de toute puissance), mais en même temps, je sais qu'ils bossent en équipe, et surtout avec le pédopsy' que j'ai vu la première fois et qui lui aussi pensait que mon ressenti était fondé par rapport à mon fils.


Bref, on revoit ce mr là le 24 novembre, 10 jours pour que sécu' et mutuelle prennent en compte la nouvelle prise en charge, et Noam intégrera pour quelques temps l'hôpital de jour à la place de l'école (il est en petite section, ça ne me choque pas plus que ça pour cette année, il ne sera pas seul mais avec d'autres petits aussi là bas).


Voila pour nous.

J'espère que tout le monde va bien par chez vous. Bonne journée !
Journalisée
Agnes
Administrateur
Membre Senior
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 427


« Répondre #9 le: 09 Novembre 2011 à 01:07:47 »

Bonsoir Chawacee,

Hou là là... J'ai envies de te dire "Hôpital de jour...Méfies toi !!!" Triste
Félicité te racontera peut-être son expérience lorsque Loïc a été intégré un hôpital de jour, qui n'est autre qu'un hôpital psy pour enfants. Le problème, c'est que les psy en France n'ont pas encore compris que l'autisme n'est pas une maladie qui se soigne par des psychothérapies, mais un handicap qui se rééduque par une vraie prise en charge.

La pataugeoire fait partie du « traitement de base » dans les psychothérapies psychanalytiques. Souvent ces ateliers se font avec plusieurs observateurs (soignants) pour un enfant en maillot ou entièrement nu. Aucune interaction ne se fait entre les observateurs et l'enfant. Lèvres scellées
Le but selon les psychanalystes est que l’enfant autiste n’a pas bien compris qu’il avait une enveloppe et que celle-ci peut le contenir, et ça veut dire aussi ne sait pas qu’il a un devant et un derrière, un haut et un bas. De tout cela résulte des angoisses de chute, d’éclatement, de vidage ou d’intrusion, par les orifices Pleurs, notamment... Ainsi à la pataugeoire, on s’extasiera de voir l'enfant lancer des balles vers l’évacuation car il exprime une préoccupation par rapport à ses fesses. !!!
En général, les parents ne sont pas conviés à la séance et on ne leur explique pas ce qui se passe à la pataugeoire en leur absence et on a même une grande réticence à le faire quand ils en font la demande. N'oublions pas que pour les psychanalystes les parents sont souvent la cause des troubles de leur enfant. Roulement des yeux
A lire : La pataugeoire : contenir et transformer les processus autistiques

Je te conseille donc d'avoir un oeil averti sur ce qu'ils font avec ton fils. En effet certaines pratiques psychiatriques peut même s'avérer dangeureuses ou néfaste pour un enfant (Packing), donc reste en éveil. A côté de cela, le psychomotricien et certains ateliers peuvent lui être bénéfiques, donc à toi de faire la part des choses. Demandes-leur aussi s'ils ont une association de parents. Si c'est le cas, ils pourraient peut-être t'aider à t'y retrouver localement.

Même si tu acceptes l'Hôpital de jour, je te conseille en parallèle, de continuer à te battre pour trouver une meilleure prise en charge, plus comportementalistes, ou des compléments sur ce qu'ils ne proposent pas. Ton enfant est jeune et ce serai dommage de prendre du retard alors qu'il a été diagnostiqué jeune. Pour ce qui est d'une méthode comportementaliste (ABA,TEACCH) le mieux pour toi, comme pour ton fils, est tout de même de commencer encadrés par un psy comportementaliste qui t'aidera à pratiquer cette méthode avec de bonnes bases. Prends contact directement avec les forums spécialisés pour qu'ils te conseillent des bons spécialistes pour débuter.

Par contre, il faut savoir que si vous voulez mettre des choses en places par vous même, vous risquez d'être en conflit avec eux. Et si un jour vous voulez les quitter, il faudra justifier d'un autre suivi médical pour éviter les ennuis.
« Dernière édition: 09 Novembre 2011 à 01:11:14 par Agnes » Journalisée

Agnes
Administrateur du forum 
    ============>

Autisme,Autiste,Forum,Santé,AutiFAC,entourage,famille,parent,partage,aide,entraide,expérience,conseil,astuce,bénévole,éducation,alimentation,France,Afrique,
chawacee
Membre Junior
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 21


« Répondre #10 le: 10 Novembre 2011 à 10:48:26 »

Je comprends bien ce que tu essaies de me dire.

J'ai pas senti la "mauvaise équipe", bien au contraire. Le pédopsy' de ce centre m'a bien dit et redit que ceux qui pouvaient me rendre responsable des soucis de mon fils disaient "un ramassis de conneries" (mot pour mot). Et de plus, la psy' du centre m'a bien dit qu'ils ne pouvaient pas bosser sans les parents, puisqu'on est les meilleurs pour connaître et interpréter notre enfant.

Pour ce qui est du diagnostic précis... Il n'est pas posé. Seul mon instinct de mère me hurle qu'il y a quelque chose de cet ordre. Et je pense qu'il faut que ce soit dit "officiellement" par un professionnel pour pouvoir être entendue et donc aller sans doute vers des méthodes qui ont fait leurs preuves (ABA ou autre). Donc pour présenter ces méthodes (si elles ne sont pas déjà appliquées là bas), il faut l'aval d'un médecin, une "preuve" qu'il est bien autiste.

La psy' qui m'a fait "visiter" ne m'a pas parlé de méthodes de ce genre pour la pataugeoire. Ils avaient l'air de l'utiliser plutôt comme "espace de jeux et détente", pour les mômes qui aiment ça, ou comme outil pour aider les phobiques de l'eau à l'apprivoiser. (d'après son discours toujours).
Je sais que je suis invitée à passer quand bon me semble. Et que si ils font quelque chose qui ne me plaît pas, je suis tout à fait à même de le leur dire, puisque ça voudrait dire que je ne les suit plus dans leur démarche (alors qu'ils m'ont bien dit que cela était indispensable).

Je ne compte pas "laisser la bête" à ces gens là sans avoir un droit de regard. D'autant que je connais par cœur mon loustic. Si jamais ça ne va pas, je le verrai très très rapidement.
Mais pour le moment, il a du saisir un truc, parce qu'il me demande tous les jours quand on reverra le pédopsy' en question ("il est gentil le Dr.R. On va voir le docteur ? Non, il va pas toucher la tête/le nez (il énumère tout le corps)", "on va voir la piscine ?", il est très intéressé par ce lieu là. Volontaire pour y aller. Alors je veux lui laisser ce test là).

Et pour ce qui est des plus "spécialisés" à Château Thierry, je n'ai personne (je crois). Il faut aller à Reims, Amiens ou Paris, et ça commence à faire très très difficile à gérer seule avec la petite de 6 mois en plus.. Je n'aurais pas la force actuellement.
Journalisée
Agnes
Administrateur
Membre Senior
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 427


« Répondre #11 le: 11 Novembre 2011 à 16:08:13 »

Ok ce que tu décris à l'air positif... restes juste en alerte.

Et comme dit précédemment, cela ne t'empêche pas de prendre contact avec une équipe comportementaliste qui pourrait te conseiller un spécialiste sur ta région. Pour t'aider tu peux aussi prendre contact avec une association de parents sur le CRA de ta région. Tu peux essayer aussi de contacter "Asperger Aide" ou directement "ABA France" ou "Pas à Pas"...
As-tu déjà eu des contacts avec "Autisme Marne" ? Si oui, comment cela s'est passé ?

Pour ce qui est de tes déplacements avec tes 2 petits bouts, ne t'inquiètes pas trop. La plus part de ces psychothérapeutes travaillent sur le domicile du patient pour voir son environnement et le rééduquer dans cet environnement. La grosse difficulté est plutôt les problèmes financiers. Ces spécialistes sont rares et font payer très cher leurs services qui ne sont pas pris en charge par la sécu. Tu peux obtenir des aides mais ce n'est pas immédiat. Vas voir la section Aides financieres si tu n'as pas encore fait de demande d'aide.
« Dernière édition: 11 Novembre 2011 à 16:35:48 par Agnes » Journalisée

Agnes
Administrateur du forum 
    ============>

Autisme,Autiste,Forum,Santé,AutiFAC,entourage,famille,parent,partage,aide,entraide,expérience,conseil,astuce,bénévole,éducation,alimentation,France,Afrique,
chawacee
Membre Junior
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 21


« Répondre #12 le: 11 Novembre 2011 à 21:08:50 »

je vais essayer de contacter Autisme Marne déjà. (il me faudrait les coordonnées).

C'est clair que j'aimerai voir un spécialiste de l'autisme pour pouvoir être fixée une bonne fois pour toute. ça m'aiderait énormément dans mon cheminement à moi aussi.

Merci pour tes conseils.  Bisou
Journalisée
Agnes
Administrateur
Membre Senior
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 427


« Répondre #13 le: 14 Novembre 2011 à 01:10:05 »

AUTISME MARNE - 36 RUE RENE FRANQUET - 51000 REIMS
03.26.86.42.30
06 81 35 34 51
e-mail: autisme-marne@orange.fr

Leur site : Autisme-marne ne semble pas très à jour. J'espère que leur coordonnées sont toujours d'actualité.
Tiens nous au courrant
Journalisée

Agnes
Administrateur du forum 
    ============>

Autisme,Autiste,Forum,Santé,AutiFAC,entourage,famille,parent,partage,aide,entraide,expérience,conseil,astuce,bénévole,éducation,alimentation,France,Afrique,
chawacee
Membre Junior
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 21


« Répondre #14 le: 14 Novembre 2011 à 10:40:15 »

Merci, j'ai envoyé un mail déjà pour voir si ça réponds.

Ici, Noam va pas très fort. Il a eu une "petite" angine depuis mercredi, et d'un coup, ses nuits sont devenues cauchemardesques. Au début, nous avons cru que c'était la douleur, mais force est de constater que ça s'éternise là, il se réveille toujours en sueur, en hurlant, et ce n'est plus de la souffrance.

Les soucis de sommeil peuvent-ils être évolutifs chez des enfants autistes ? Je me pose la question depuis ce matin.. Il s'endormait en très longtemps, mais ensuite, il tenait jusqu'au matin (ou se réveillait tranquillement, et se rendormait sans avoir besoin de nous). Là... C'est juste terrible. Environ 4 ou 5 réveils dans la nuit (ajoutés à ceux de sa soeur, je ne dors plus depuis mercredi), et aucune solution de trouvée dans l'immédiat.

 Lèvres scellées
Journalisée
Pages: [1] 2 3   Haut de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
 
Aller à:  

La maltraitance des enfants --- osons en parler





Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Ce forum protège les données personnelles en interdisant le référencement et la diffusion de ceux-ci. Ce forum protège les droits d'auteur en permettant à tout moment à un membre de signaler un contenu illicite auprès de l'hébergeur de fichier. Ce forum requiert d'avoir l'age minimum de 7 ans  XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Graphisme: Crip Google a visité dernièrement cette page 12 Août 2017 à 11:09:35
Créer son Forum ~ Abus ~ © smfgratuit
Basé sur: SMF © Simple Machines LLC
   Installé par Agnes          
PR:0 PageRank #0 Plus haut que 10
  
Créer son Forum ~ Abus ~ © smfgratuit