Pages: [1]   Bas de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Difficultés à établir des relations sociales  (Lu 6647 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Agnes
Administrateur
Membre Senior
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 427


« le: 19 Septembre 2009 à 20:00:27 »

  • Les autistes ne perçoivent pas notre monde comme nous et ne comprennent pas nos règles. Pourtant la participation active d’une personne handicapée à la vie sociale revêt une importance toute particulière. En raison de cette difficulté particulière, il est vital qu’ils apprennent à connaître et comprendre notre société. Les enfants atteints d'autisme ne pourront le faire sans l’aide des « autres » au sens large, et en particulier des enfants de son age en milieu ordinaire.
    Il faut dés le début de sa scolarisation lui apprendre à respecter les conventions sociales en cours, pendant la classe ou la récréation et faire le lien avec le respect individuel d’une consigne.
    Exemples : La classe est en endroit où on travaille en silence, donc tu ne cries pas ; Lorsque la maîtresse explique son cours ou demande de faire un exercice, tu restes assis ; Dans la cour de récréation, on joue ensemble, tu ne prends pas le ballon d’Enzo ; Tu ne tapes pas Nathan, s’il veut prendre le ballon ; etc.
  • Un autiste ne sait pas spontanément entrer en relation avec ses pairs où le fait de façon non adéquate. Montrez lui comment agir, puis inciter le à le faire de façon systématique.
    Exemples : Thomas te dit : « Bonjour », Qu’est ce que tu lui dis ? « Bonjour Thomas » ; Tu veux que la maîtresse te montre, va la chercher et prends la par la main pour lui dire ; etc.
  • Les autistes ne comprennent les comportements comme le regard dans les yeux, les expressions faciales, les postures corporelles et la gestuelle utilisée dans l’interaction sociale. N’hésitez pas à lui expliquer lorsque l’occasion se présente comment agir ou si son action n’est pas appropriée par rapport aux comportements des autres.
    Exemples : Regarde les yeux de Paul, il te regarde pour montrer qu’il te parle ; Regarde Emma, elle est triste car tu ne veux pas jouer avec elle ; etc.
  • Les autistes ne cherchent pas naturellement à partager leurs joies ou leurs intérêts avec d’autres personnes. Aidez-le à aller dans ce sens. « Tu veux jouer avec Louis, va le chercher et prends le par la main pour l’emmener à la balançoire » ; etc.
  • Le temps de la récréation et les actions exubérantes des autres enfants ne sont pas toujours là pour le rassurer et c’est votre rôle de le surveiller d’autant plus que fragilisé il peut être une cible facilespour des enfants plus grands ou qui n’ont pas acquis la tolérance nécessaire pour ne pas le blesser.

Le travail de l’accompagnateur autour de cet aspect du projet d’intégration est essentiel car il vise à impliquer l’enfant atteint d'autisme à la manière d’agir et aux sentiments des autres enfants. Mais aussi de développer la complicité et la tolérance des autres enfants pour qu’ils acceptent la différence de cet enfant pas comme les autres.
« Dernière édition: 20 Avril 2010 à 21:10:28 par Agnes » Journalisée

Agnes
Administrateur du forum 
    ============>

Autisme,Autiste,Forum,Santé,AutiFAC,entourage,famille,parent,partage,aide,entraide,expérience,conseil,astuce,bénévole,éducation,alimentation,France,Afrique,
Felicite
Adjoint Admin.
Membre Senior
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 125


« Répondre #1 le: 25 Septembre 2009 à 05:29:04 »

Pour revenir à ce que disait Agnès dans la cour de recré, il faut pas oublier qu'avec un autiste l'apprentissage ne se fait pas par imitation comme chez un enfant ordinaire. Chez les autistes, il faut tout leur apprendre exactement comme on l'apprend aux bébés, c'est vraiment la base (comment mettre une cuillère dans la bouche, tousser, mâcher, etc..) et la responsabilité de cette apprentissage comme pour les bébés revient aux adultes. Pour les aider, on n'a pas besoin de diplôme, il suffit d'y mettre de la patience et de la bonne volonté. Il est capable de jouer avec les autres, à condition qu'on lui apprenne à le faire. Peut importe du temps qu'il met pour l'apprendre, l'essentiel est qu'un jour qu'il le sache et il y arrivera.
« Dernière édition: 25 Septembre 2009 à 09:10:42 par Agnes » Journalisée
Felicite
Adjoint Admin.
Membre Senior
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 125


« Répondre #2 le: 25 Septembre 2009 à 05:50:32 »

J'aime bien parler de mon petit Loïc, c'est l'exemple que je maîtrise le mieux. Loïc est un petit garçon très jovial, il est même très attachant quand il se sent en confiance, il suffit de savoir le prendre. Il est capable de jouer au ballon avec les autres, à la pousuite, cache-cache et d'autres jeux encore, mais comment s'y prendre ? Tout d'abord, il faut l'aider à aller vers les autres.
Pour une ronde par exemple, en le tenant par la main, prenez en même temps la main d'un enfant qui accepte bien, prendre la sienne d'un côté l'autre enfant de l'autre coté, entre les deux s'intercale l'adulte, commencez le jeux, tout en lui donnant des consignes, non seulement verbales mais aussi, très important, gestuelles. Veillez à ce qu'il imite les mêmes mouvements que les autres. Répétez l'expérience, encore et encore, un jour prochain vous serez surpris de le voir faire ces gestes sans aucune aide et là, il aura enregistré. Ce n'est que de cette manière qu'on peut lui transmettre les apprentissages.
« Dernière édition: 25 Septembre 2009 à 09:05:15 par Agnes » Journalisée
Felicite
Adjoint Admin.
Membre Senior
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 125


« Répondre #3 le: 25 Septembre 2009 à 06:16:05 »

La chose à éviter est de vous limiter aux seules consignes verbales, parfois il ne sait pas quoi faire ! Il  ne comprend pas, c'est la panique et l'angoisse.
Exemple: Interpeller le : "Vient Loïc", il vous regarde, sinon faites appel aux regard, si à la deuxième fois, il ne réagit pas, allez le chercher.
Pour l'aider à enregistrer la consigne, faites la lui répéter plusieurs fois : "vient", laissez une petite distance entre vous, et rappelez-le : "Vient Loïc", et cela jusqu'à ce qu'il comprenne que venir c'est se déplacer vers l'autre. Il est vrai, c'est un travail très difficile, c'est pour cette raison qu'il faut s'armer de patience et de bonne volonté, sinon on ne peut rien obtenir d'eux.
Sachez que pour aider un enfant autiste à s'en sortir, quelque soit le domaine, tout repose sur LA PATIENCE et LA RÉGULARITÉ. A force de lui montrer, de lui faire répéter, il finit par y arriver.
« Dernière édition: 25 Septembre 2009 à 08:56:57 par Agnes » Journalisée
Pages: [1]   Haut de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
 
Aller à:  

Forum d-échanges et d-entraides pour les autistes et familles d-autistes





Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Ce forum protège les données personnelles en interdisant le référencement et la diffusion de ceux-ci. Ce forum protège les droits d'auteur en permettant à tout moment à un membre de signaler un contenu illicite auprès de l'hébergeur de fichier. Ce forum requiert d'avoir l'age minimum de 7 ans  XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Graphisme: Crip Google a visité dernièrement cette page 01 Octobre 2017 à 01:07:08
Créer son Forum ~ Abus ~ © smfgratuit
Basé sur: SMF © Simple Machines LLC
   Installé par Agnes          
PR:0 PageRank #0 Plus haut que 10
  
Créer son Forum ~ Abus ~ © smfgratuit