AutiFAC

L'autisme au quotidien => L'autisme c'est quoi ? => Discussion démarrée par: Agnes le 19 Octobre 2011 à 11:13:14



Titre: Autiste : rencontre du troisième type
Posté par: Agnes le 19 Octobre 2011 à 11:13:14
Une émission qui explique partiellement la perception des autistes, mais surtout le combat d'une mère et son résultat.
Le Boucan du 15/10 - Autiste Asperger: rencontre du troisième type  (http://www.canalplus.fr/c-infos-documentaires/pid2438-c-le-boucan-du-jour.html?vid=529523)


Titre: Autiste-Asperger
Posté par: Agnes le 28 Novembre 2011 à 17:00:35
Hans Asperger a publié en 1944 un article décrivant un groupe d'enfants socialement isolés qu'il caractérise d'autistes. Toutefois, ces travaux restent dans l'ombre jusqu'en 1981 où Wing expose des caractéristiques similaires aux enfants décrits par Asperger et croit que le syndrome d'Asperger est une sous-catégorie de l'autisme. en 1991, Frith mentionne que les Asperger seraient comparables aux autistes évolués.

Donc pour résumer, les asperger sont des autistes, mais ont acquis très tôt un langage très développé. Ils doivent souvent cette caractéristique à une excellente mémoire, mais ce langage n'est pas forcément utilisé à bon escient.
On remarque chez les asperger, comme chez tous les autistes,
  • une réelle difficulté d'intégration sociale et en particulier une difficulté à saisir le langage non verbal (sourire, haussement d'épaules, etc.) et les données abstraites;
  • l'engouement pour un domaine très spécifique, et leur capacité d'en parler longuement en dépit de l'ennui de leur auditoire. Ce trait fréquent chez les Asperger peut prendre la forme d'une obsession pour quelque chose sur laquelle ils acquièrent une foule de connaissances;
  • une difficulté face aux changements;

    De plus, comme pour les autres autistes, on retrouve parfois :
  • un retard de motricité ou un comportement un peu "gauche";
  • des comportements répétitifs et stéréotypés;
  • ne jouent pas ou peu à "faire semblant";
  • ...

Parfois repérés par leur associabilité, ils sont souvent considérés comme des personnes normales ayant des comportements un peu étranges et passent souvent inaperçus. Certains découvrent qu'ils sont asperger à l'age adulte lorsqu'on diagnostique cette pathologie sur leurs propres enfants : ils se reconnaissent alors dans les signes cliniques.

Parfois surdoués, la plus part des aspergers ont un QI dans la moyenne et sont souvent non détectés. Si on a tendance à penser de plus en plus que les surdoués ou tout au moins les "génies" sont tous plus ou moins autistes (Bach, Beethoven, Léonard de Vinci, Thomas Edison, Albert Einstein, Bill Gates, Steven Spielberg, Daniel Tammet,...). L'inverse n'est pas vrai et on ne peut dire que les autistes en général, ni les aspergers, sont tous surdoués.

Un petit film sur le sujet : Le syndrome d'Asperger : le handicap invisible  (http://youtu.be/sqa2sxKb1MA)