Pages: [1]   Bas de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Espoir : Cellules souches et l'autisme ?  (Lu 8995 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Felicite
Adjoint Admin.
Membre Senior
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 125


« le: 08 Octobre 2009 à 21:16:41 »

Je viens de lire des articles sur le traitement de l'autisme en Chine par l'injection de cellules souches de cordon ombilical.

Je vous présente quelques témoignages, dites moi ce vous en pensez ?

  • En Roumanie, Maria, 5 ans, a été diagnostiquée d’autiste à l’age d’un an et trois mois. Sa mère avait remarqué que les facultés mentales de sa fille étaient retardées dés qu'elle a eu 6 mois.
    Continuant de manquer des étapes importantes de son développement mental, elle fut finalement diagnostiquée d’un accident cérébral compliqué par son autisme. Sa mère continua d’emmener sa fille à l’hôpital pour des tests et de la rééducation physique. En dépit des petites améliorations au niveau de ses capacités physiques, ses principales faiblesses, que sont la communication et la compréhension, restaient inchangées. Après avoir entendu parler de traitements de cellules souches en Chine par d’autres familles dans son propre pays, elle décida que cela pourrait être le meilleur moyen d’évolution pour sa fille.

    TRAITEMENT:
    4 Injections de cellules souches de cordon ombilical en transfusion par intraveineuses.
    + Rééducation physique.
    PENDANT SON TRAITEMENT:
    L’appétit de MARIA commença à s’améliorer et sa consommation alimentaire à augmenter. En travaillant tous les jours avec un thérapeute occupationnel, elle commença à apprendre certaines formes, fruits et couleurs et était capable de les indiquer précisément quand on lui demandait d’en différencier un en particulier. Dans l’ensemble, son comportement et les interactions avec son entourage ont aussi commencé à s’améliorer.
    SON ÉTAT APRÈS LE TRAITEMENT:
    Avec la rééducation physique journalière, sa capacité à marcher s’améliora quelque peu. Socialement, elle était plus détendue en présence de personnes étrangères, et également, de plus en plus aimable lors des échanges avec ceux-ci. Le rythme de ses crises hostiles diminua de manière renversante. La durée de son attention s’améliora, développant sa capacité d’apprentissage. Elle montra également la capacité de suivre une phrase d’ordre éducatif.
    Elle commença également à s’exprimer plus et essaya de parler avec sa mère. En outre, son appétit s’améliora et elle a pu manger en plus grande quantité, une alimentation variée.
    Pour lire l'article en entier : Roumanie, Maria

  • Aux Etats-unis, Mark, 6 ans, a été diagnostiqué autiste en 2004. Il était en bonne santé jusqu’à l’âge de 18 mois. Mais 12 heures après l’administration de son vaccin ROR (Rougeole Oreillon Rubéole), il s’arrêta de manger, de communiquer et de garder tout contact avec ses yeux. Sa famille espèrerait que grace à ce traitement, il progresserait pour communiquer avec eux.

    AVANT SON TRAITEMENT:
    Mark manifestait des anomalies mentales et cognitives, en particulier des altérations de la parole et de ses interactions sociales et exprimait aussi une hyperactivité ainsi qu’une désobéissance chronique. Son état mental était comparable à celui d’un enfant d’environ 3 ou 4 ans.
    TRAITEMENT:
    5 injections de cellules souches le 26 juin 2007 + 3 injections spinales le 24 Juillet 2007
    Les deux séries de traitement comprenaient de la rééducation physique.
    SON ETAT APRES LE 1er TRAITEMENT:  
    Après le traitement Mark montra des améliorations de comportement. Il était plus à même de s’assoir calmement et d’engager une conversation simple avec réactivité. Sa capacité à communiquer avait également progressé et il était maintenant capable de parler plus fréquemment et de manière cohérente.
    APRES LE 2eme TRAITEMENT:
    Ses interactions sociales montrèrent des améliorations importantes. Il était devenu beaucoup plus à l’aise en présence de la foule. Sa mère disait qu’il recherchait la présence d’autre enfant, et qu’il avait maintenant une certaine "vie sociale". Son comportement avait aussi progressé en étant capable de mieux contrôler son humeur naturellement.
    Mais le plus important, la communication et les facultés de son langage ont profondément changé. Il peut tenir une conversation sans interruption et son élocution s’est à 100% éclaircie.
    Pour lire l'article en entier : Etats-unis, Mark

  • en Australie, Mitchell, 6 ans, a été diagnostiqué autisme de bas niveau. Il présenta les symptômes de l’autisme dès son plus jeune âge. Sa famille pensait que l’origine de son autisme était due au début d’une maladie qui suivit sa naissance,  bronchiolite, VRS (virus respiratoire syncytial) et une infection à l’oreille droite. Huit heures après avoir quitté l’hôpital où il est né, sa mère remarqua que Mitchell avait des difficultés à respirer. Il fut de nouveau admis à l'hôpital où il fut confiné en couveuse sous oxygène durant une semaine. Mitchell put finalement quitter l’hôpital un mois plus tard.

    AVANT SON  TRAITEMENT :
    Mitchell manifestait une hyperactivité pour un enfant de son âge. Il présentait des problèmes comportementaux comme de l’anorexie et ses moments de réelle attention étaient exceptionnels.  Son développement moteur et physique était normal. Sa compréhension était bonne mais élémentaire. Il était capable de suivre un ordre pour attraper par exemple une tasse mais ne répondait pas immédiatement et mélangeait les ordres reçus avec d’autres objectifs sans rapport avant de finalement terminer la tache demandée. L’expression de son langage était très pauvre aussi son vocabulaire était très limité (comme « maman » ou « papa »). Mitchell était aussi dans l’incapacité de pouvoir  communiquer ses propres besoins, comme aller aux toilettes, se servant uniquement d’expressions lorsqu’il avait mal ou qu’il voulait demander quelque chose. Enfin, il ne pouvait garder de contact visuel qu’un court instant.
    DEBUT DU TRAITEMENT : le 6 Avril 2006
    APRES LE TRAITEMENT (30 avril 2006) :
    L'amélioration initiale prévoyait la diminution substantielle de sa demande à temps de réponse. Alors qu'avant, une simple demande prennait entre 15 à 20 secondes pour réagir, il répond maintenant presque instantanément. Sa durée de contact visuel a également augmenté. Il a montré un plus grand sentiment de conscience de soi et une plus grande prise de conscience du monde autour de lui, illustré par la diminution de ses comportements anti-sociaux et par une nette amélioration pour devenir propre.
    Pour lire l'article en entier : Australie, Mitchell

  • Aux Etats-Unis, Calsun, 8 ans commença à présenter des signes d’autisme à l’âge de deux ans. Sa famille le décrit comme étant déconnecté du monde réel et peu disposé à communiquer. Durant son éducation il était renfermé sur lui-même mais concentré, montrant un don rare en ce qui concerne l’art graphique. Peindre et dessiner faisaient partie de ses principaux moyens d’expression.

    AVANT SON TRAITEMENT :
    Il ne communiquait pas avec son entourage. Il ne parlait que rarement quand on lui adressait la parole ou qu’on le regardait. Concernant ses dispositions pour communiquer (langage corporel/comportementale/gestuel), ses réactions étaient tout aussi réservées. Comme nous l’avons dit, sa principale forme de communication se manifestait par l’art, et était caractérisée par l’usage répétitif de certaines images tel que des escaliers en spirales.
    TRAITEMENT (2 Janvier 2006) :
    Injections de cellules souches de cordon ombilical avec facteur de croissance nerveuse.
    + Rééducation physique.
    APRES LE TRAITEMENT (22 Janvier 2006) :
    Il est devenu plus sociable et a un contact visuel plus présent qu’avant. Concernant son aptitude à communiquer, il peux maintenant répondre verbalement à nos questions et nos ordres, ce qu’il ne faisait que très rarement avant. Quand on lui fait un geste, il y prête attention et y répond. Ces changements sont apparus à partir de la quatrième injection. La famille est heureuse mais elle espère plus, vu que les médecins leurs avaient dit que d’autres améliorations devraient suivre durant les deux mois suivant. De toute manière nous ferons de nouveaux tests avec Calsun en Mars.

    Dernières nouvelles, le 29 Mai 2006:
    La première amélioration de sa capacité à communiquer, c’est qu’il peut désormais construire des phrases complètes avec une dizaine de mots ou plus, au lieu d’un ou deux auparavant.
    Deuxièmement, sa durée d’attention est plus longue et au lieu de cours spécialisés, il peut maintenant se tenir tranquille en classe et apprendre avec d’autres enfants normaux.
    Il est beaucoup plus ouvert qu’avant et après avoir pris part à un cours dont l’objectif était d’aider les autres, Calsun s’installa dans la voiture et aida un plus jeune à boucler sa ceinture. Un geste qu’il n’aurait probablement pas tenté de faire avant de devenir plus conscient de son environnement. Il a aussi été choisi pour une séquence pour le film de son équipe  de football.
    Sa mère, a dit que rien de cela n’aurait été possible avant son traitement. Elle ajouta que le plus encourageant depuis le traitement de cellules souches, c’est que les progrès continuent d’évoluer à un niveau régulier et n’ont pas tendance à se stabiliser. Cependant, elle aimerait encore renouveler le traitement pour faire de nouveau évoluer Calsun qui n’a pas encore atteint le niveau indispensable de communication par lequel il serait en capacité de jouer interactivement avec d’autres enfants.
    Pour lire l'article en entier : Etats-Unis, Calsun

« Dernière édition: 14 Octobre 2009 à 08:50:46 par Agnes » Journalisée
mathis
Membre Complet
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 74


« Répondre #1 le: 09 Octobre 2009 à 13:47:43 »

Ce que j'en pense?

J'aimerais attirer votre attention pour que vous ayez la plus grande méfiance en toutes les théories qu'on peut apporter de gauche ou droite.

Ne pas oublier, le business de l'autisme et de la détresse des parents est un business très lucratif

Il faut donc aborder avec méfiance tout ce qu'on nous dit. La seule vérité est celle de la preuve scientifique suivant un protocole issue de l'E.B.M.(Evidence Based Medicine = médecine fondée sur des faits prouvés). Donc, si les promoteurs d'une approche veulent vraiement démontrer son efficacité, ils n'ont qu'a faire des études scientifiques en double aveugle, les publier, les faire vérifier par la communauté scientifique internationale. C'est comme ça que marche la recherche. De plus, avec tout le fric qu'apporteront les brevets déposés par ces équipes, s'ils étaient si sur d'eux , ils le feraient.

Je ne parle pas pour cette approche en particulier, on peut dire la même chose sur la chélation, sur la pression hyperbarre, ................ soyons prudent, qu'ils fassent évaluer leur méthode.

Or à ce jour, il n'en est rien.


Il est quand même paradoxale qu'au moment ou les États-Unis débloquent les plus gros budgets qu'il n'y ait jamais eu pour la recherche sur l'autisme, que certaines approches serraient efficaces mais non développées.
« Dernière édition: 14 Octobre 2009 à 09:23:43 par Agnes » Journalisée
Agnes
Administrateur
Membre Senior
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 427


« Répondre #2 le: 09 Octobre 2009 à 14:23:39 »

Je suis désolée Félicité car je connais ton envie que l'on trouve un remède miraculeux pour soigner les enfants autistes, mais je suis d'accord avec Mathis/Olivier. Le net n'est pas l'assurance de sources sûres, au contraire. Il y circule beaucoup de Hoax (canulars ou rumeurs qui circulent rapidement sur le net, le plus souvent sous la forme de mail).
Et j'ai bien peur que si en 2006, la Chine avait mis au point un traitement pour guerrir l'autisme, cela aurait circulé de façon plus officielle. De plus ce site ne propose pas de nouvelles récentes de ces patients depuis 2006/2007, ce qui parait bizarre Lèvres scellées, vue que certains disaient dans leur message vouloir poursuivre l'expèrience !!!  
Je pense donc qu'il faut prendre ces info. avec beaucoup de prudence, je vais toute fois essayer de faire plus de recherche et je vous tiens informé si je trouve quelques chose de plus (en positif, comme en négatif)
 Bisou
« Dernière édition: 09 Octobre 2009 à 15:14:52 par Agnes » Journalisée

Agnes
Administrateur du forum 
    ============>

Autisme,Autiste,Forum,Santé,AutiFAC,entourage,famille,parent,partage,aide,entraide,expérience,conseil,astuce,bénévole,éducation,alimentation,France,Afrique,
Felicite
Adjoint Admin.
Membre Senior
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 125


« Répondre #3 le: 09 Octobre 2009 à 21:57:57 »

Ne t'inquiète pas Agnès je m'emballe pas dans le charlatanisme. je vous ai juste envoyé cela pour avoir aussi votre point de vue; et surtout vous faire prendre connaissance de tout ce qui se dit. Quant à moi, je ne peut pas quitter la France pour aller expérimenter, un traitement douteux sur mon enfant, comme s'il était un cobaye,et ou encore? en Chine, avec des doutes sur l'origine des fameuses cellules. Non, je n'en suis pas encore là.
Journalisée
Agnes
Administrateur
Membre Senior
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 427


« Répondre #4 le: 13 Octobre 2009 à 19:06:01 »

  • Tous les articles que l’on trouve sur Beike sont datée entre 2003 et 2007 et sont des parutions (publicitaires) des professeurs de Beike Biotech Co., Ltd. ventant les prouesses de Beike sans jamais nous informer des effets secondaires possibles ou des expériences non réussies. Leur site http://www.beikebiotech.com/ a été remis à jour dernièrement (septembre 2009) et nous présente de jolis immeubles hébergeant leur laboratoire de recherche en Chine et leur nouvel hôpital en Inde. La page présentant leurs essais cliniques nous donne juste la liste des tests en cours, sans entrer dans aucun détail, ni présenter les bilans des essais précédents.
  • Le 1er français prêt à se faire soigner à Beike, Renaud Trotel, a monté une association le 1er avril 2009, "DeboutRenaud", ainsi que le site deboutrenaud.org et recherche grâce au net, les 23 000 euros qui lui permettrait de payer son séjour d’un mois à Beike, sans les frais du voyage. Il récolte en quelques semaines plus de 29 000 euros ce qui lui payera  son voyage et ses frais de traitement. Un article sur le portail du handicap moteur (andy.fr), du 02/09/2009, nous annonce que Renaud partirait bientôt pour se faire soigner en Chine. Nous attendrons donc d'avoir bientôt de ses nouvelles pour voir si les exploits de Beike sont aussi prometteurs que leurs publicités.
   
   
« Dernière édition: 14 Octobre 2009 à 08:56:18 par Agnes » Journalisée

Agnes
Administrateur du forum 
    ============>

Autisme,Autiste,Forum,Santé,AutiFAC,entourage,famille,parent,partage,aide,entraide,expérience,conseil,astuce,bénévole,éducation,alimentation,France,Afrique,
Agnes
Administrateur
Membre Senior
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 427


« Répondre #5 le: 13 Octobre 2009 à 19:11:21 »

Où en est la recherche sur les cellules souches en Chine :

Aux Etats-Unis, comme en Europe, la morale traditionnelle ne tolère pas les recherches faites sur les embryons, c'est à dire sur des ovules humains fécondés, prévus pour une fécondation in vitro et qui devraient être détruits lorsqu’ils ne sont pas réimplantés dans l'utérus. En Asie, l’utilisation de ces embryons rencontre moins de critiques, car ils sont considérés comme une ressource comme les autres et ne doivent pas être « gaspillés » (terme de Madame Wang Yuan, directrice de thèse à l'Institut des sciences de la vie de l'Ecole normale de l'Est de Chine et responsable de plusieurs projets de recherches établis par l'Institut national de la santé des Etats-Unis) .
En fait, la recherche sur les cellules souches embryonnaires peut s'orienter vers deux directions différentes : progrès médicaux ou clonage humain. En Chine, le clonage humain est strictement interdit. Cela reste un sujet tabou, mais quand la recherche peut conduire à des avancées dans la lutte contre les maladies graves, la voix scientifique devient plus forte que la voix morale.
D'après les contrôles faits en 2008, on connait encore très peu de choses sur les protocoles thérapeutiques employés par les médecins chinois pour traiter à partir de cellules souches des personnes ayant des lésions de la moelle épinière, la sclérose amyotrophique latérale ou la sclérose en plaques.
Ce que l’on en sait ce sont les quelques articles parus sur le sujet :
  • Relevé sur le site « Association des paraplégiques du Québec » en janvier 2005: Essai Chinois conduit par le Professeur Huang de l'Hôpital Chaoyang de Pékin. Il concerne trois cents patients porteurs de lésions chroniques de six mois à douze ans. Les patients ont reçus des injections de 50 microlitres d'une suspension contenant un million de cellules embryonnaires hétérologues provenant de foetus humains de douze à seize semaines de gestation. L'équipe chinoise rapporte des résultats spectaculaires, très rapides, dès les premiers jours après l'intervention, sur les plans sensitif et moteur. Il est apparu toutefois que le suivi clinique de ces patients était "problématique".
  • Un article paru dans Spinal Cord, cite le cas d’un patient dont la lésion à la moelle épinière a connu une brève amélioration, mais dont le traitement s’est compliqué d’une méningite.
  • Un article paru dans Neurorehabilitation and Neural Repair, en 2006, fait état de sept patients ayant des lésions de la moelle épinière, qui ont fait l’objet d’un suivi. Les auteurs n’ont pas pu confirmer une amélioration clinique valable, sur les plans sensoriel et moteur, ni observer une réduction des incapacités, ni un accroissement de l’autonomie. De plus, les auteurs ont relevé des complications, notamment des cas de méningite.
  • De même, cet article révèle que les comptes rendus d’études chinoises sur la sclérose en plaques sont aussi incomplets, puisqu’ils ne contiennent que peu ou pas de données sur le protocole suivi, sur les caractéristiques de la population étudiée, sur les résultats ayant une importance statistique et sur leurs interprétations.
Nous ne pouvons que regretter à notre niveau que toutes ces parutions aboutissent à des conclusions similaires sur les suites de ces essais cliniques car cela ne semble pas très concluant pour démontrer les avancés de la biotechnologie chinoise dans ce domaine.

Pour en savoir plus, sur les cellules souches, vous pouvez lire le fil de discussion : Point sur les recherches sur les cellules souches
   
« Dernière édition: 14 Octobre 2009 à 09:16:00 par Agnes » Journalisée

Agnes
Administrateur du forum 
    ============>

Autisme,Autiste,Forum,Santé,AutiFAC,entourage,famille,parent,partage,aide,entraide,expérience,conseil,astuce,bénévole,éducation,alimentation,France,Afrique,
Agnes
Administrateur
Membre Senior
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 427


« Répondre #6 le: 15 Octobre 2009 à 14:38:20 »

L’essor de nouveaux moyens de traitement grâce aux cellules souches commence à faire apparaître concrètement des problèmes éthiques, parmi lesquels, le "tourisme cellulaire". Internet accélère le processus.
Des laboratoires spécialisés promettent la guérison à des malades à bout d’espoir, prêts à tout pour acquérir la thérapie miracle, même si elle leur est proposée à l’autre bout du monde.

Un universitaire du Canada, en collaboration avec des chercheurs californiens, du Royaume-Uni et d’Australie a étudié 32 sites internet de divers pays du monde, destinés à présenter les traitements à base de cellules souches aux éventuels « clients ». Le résultat de cette étude a de quoi inquiéter.
  • Seul un site présentait le traitement proposé comme expérimental.
  • 26 sites présentaient le leur comme parfaitement maîtrisé.
  • Aucun n’indiquait les risques éventuels encourus par les patients.
  • Seuls 4 sites faisaient référence à des publications scientifiques.
Le risque sanitaire pour les patients qui se lancent dans cette aventure est bien réel, sans parler du coût aussi démesuré : sur 13 sites détaillant leurs tarifs, le prix moyen d’un traitement revenait à plus de 8 000 dollars, 24 000 dollars si l’on inclut les traitements de confort, et la facture peut monter jusqu’à 70 000 dollars.

Les affirmations médicales se montrent plus que douteuses et se multiplient sans qu'aucune vérification ne soit possible.
  • Ainsi, en Chine, Beike Biotech affirme avoir traité par cette méthode, plus de 3 000 patients dans l’une de ses 24 cliniques spécialisées.
  • En Floride, TheraVitae et sa filiale Vescell indiquent « utiliser actuellement (leur) thérapie brevetée à base de cellules souches adultes pour traiter avec succès des patients atteints de maladies cardiaques et artérielles périphériques »,
alors que cette bio-technologie n’en est officiellement qu'à des études expérimentales chez l’animal et à quelques rares expériences sur l'être humain.

Depuis février 2007, avec une trentaine de spécialistes de 13 pays, l’ISSCR a commencé à élaborer une série de recommandations destinées aux autorités de santé des pays actifs sur ce nouveau marché. Rappelant que les thérapies à base de cellules souches ne peuvent être considérées comme établies que pour certaines leucémies et des désordres immunitaires. L’ISSCR condamne l’utilisation de thérapies cellulaires hors de tout essai clinique établi, particulièrement lorsque les patients sont « amenés à payer pour des services médicaux faisant l’objet d’une publicité mais qui constituent une intervention expérimentale, d’efficacité non prouvée ». Les recommandations adjurent ainsi les responsables de la santé de « prévenir l’exploitation de patients vulnérables ».
La manne financière étant trop tentante, on peut malheureusement douter que ces positions courageuses aient un quelconque effet sur l’offre de ces « services » en l’absence de législations réprimant ces pratiques.

Résumé de l'article de Francisco Vercelli paru le 15 septembre 2008
Article complet et sur Références La vogue du tourisme cellulaire
Journalisée

Agnes
Administrateur du forum 
    ============>

Autisme,Autiste,Forum,Santé,AutiFAC,entourage,famille,parent,partage,aide,entraide,expérience,conseil,astuce,bénévole,éducation,alimentation,France,Afrique,
Felicite
Adjoint Admin.
Membre Senior
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 125


« Répondre #7 le: 15 Octobre 2009 à 20:58:01 »

Ce sujet va encore faire couler beaucoup d'encre, aucune conclusion n'est vraiment officielle, on note encore plusieurs réticences dans maintes domaines.
« Dernière édition: 16 Octobre 2009 à 08:06:53 par Agnes » Journalisée
Pages: [1]   Haut de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
 
Aller à:  

Forum d-échanges et d-entraides pour les autistes et familles d-autistes





Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Ce forum protège les données personnelles en interdisant le référencement et la diffusion de ceux-ci. Ce forum protège les droits d'auteur en permettant à tout moment à un membre de signaler un contenu illicite auprès de l'hébergeur de fichier. Ce forum requiert d'avoir l'age minimum de 7 ans  XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Graphisme: Crip Google a visité dernièrement cette page 17 Septembre 2017 à 17:40:04
Créer son Forum ~ Abus ~ © smfgratuit
Basé sur: SMF © Simple Machines LLC
   Installé par Agnes          
PR:0 PageRank #0 Plus haut que 10
  
Créer son Forum ~ Abus ~ © smfgratuit