Pages: [1]   Bas de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: [EN COURS] Film-Documentaire : Le cerveau d'Hugo  (Lu 2882 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Agnes
Administrateur
Membre Senior
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 427


« le: 28 Novembre 2012 à 14:15:40 »

J'imagine que vous étiez tous hier soir, devant le film-reportage sur France2, "Le cerveau d'Hugo" de Sophie Révil.
Si vous êtes touchés et intéressés par ce handicap, vous n'avez certainement pas appris grand chose. Peut-être même êtes vous déçus par l'impression qu'a donné ce film que les autistes étaient tous des surdoués !?!

Si vous avez raté ce film sachez que vous pouvez le revoir
« Dernière édition: 28 Novembre 2012 à 14:21:01 par Agnes » Journalisée

Agnes
Administrateur du forum 
    ============>

Autisme,Autiste,Forum,Santé,AutiFAC,entourage,famille,parent,partage,aide,entraide,expérience,conseil,astuce,bénévole,éducation,alimentation,France,Afrique,
Agnes
Administrateur
Membre Senior
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 427


« Répondre #1 le: 28 Novembre 2012 à 14:26:28 »

Je vais vous donnez mes impressions.
Voyons le côté positif des choses, ce film est très bien fait. Il montre dans un temps limité un maximum de choses sur ce que vivent ces enfants et leur famille, sans rentrer dans un discours ni pro psykk, ni polémique. Tout n'a pas été dit. Tout n'est pas parfait, mais voir un documentaire sur le sujet à 20h30 est déjà un grand pas, qui change radicalement avec ce qu'on pouvait voir en France il y a quelques années. Une grande part du film a donné la parole aux autistes eux-même, ce qui peut être fait uniquement avec des autistes de haut niveau.
Le documentaire qui a suivi, a surtout parler de la prise en charge. Il a bien été relaté que La France a été pendant très longtemps sous influence pro psychanalytique et que des centres avec des méthodes comportementales se mettent en place. Je regrette qu'il n'ai pas été dit que l'on reste encore très en retard et que bon nombre de médecins, généralistes, pédiatres, pédopsychiatres, etc..., ne sont pas formés pour détecter, orienter ou traiter des patients autistes.

Le gouvernement en a profité pour "montrer son intérêt" sur le sujet en annonçant le 3eme plan autiste qui entre autres, devrait permettre que les AVS soient formés et ne soient pas des pions interchangeables dans le parcours scolaires de nos enfants. Certains diront "Encore un plan de plus" ou "il serait temps dans ce 3eme plan autiste d'annoncer que l'on va appliquer ce qui a été dit dans le 1er", voir "appliquer la loi de 2005 qui annonce que le gouvernement s'engage à ce que tous les enfants puissent être accueillis dans une école".
Je suis d'accord avec ces réflexion, on est encore très loin de ce qui doit être fait mais n'oublions pas que nous démarrons de très bas. La France pro-psychanalytique a plus de 40 années de retard. Il ne faut pas rêver, cela ne va pas se régler en quelques années. Alors continuons à y croire car les choses bougent lentement mais sûrement et dans le bon sens. 
Journalisée

Agnes
Administrateur du forum 
    ============>

Autisme,Autiste,Forum,Santé,AutiFAC,entourage,famille,parent,partage,aide,entraide,expérience,conseil,astuce,bénévole,éducation,alimentation,France,Afrique,
violette
Nouveau Membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 1


« Répondre #2 le: 03 Mars 2013 à 16:05:55 »

J'ai regardé ce reportage "le cerveau d'Hugo" mardi soir, sur la chaîne France 2 et je ne l'ai pas trouvé représentatif de notre réalité quotidienne ou en tout cas de la mienne, j'ai échangé à ce sujet avec un ami autiste HN qui me rejoint dans mon propos.
 
En revisionnant les différentes interventions de Joseph déjà photographiées, pour ne citer que lui, je peux dire qu'il fonctionne comme un disque en mode "repeat", il se contente de répéter les mêmes phrases et de délivrer les mêmes anecdotes le concernant que dans d'autres interviews précédentes.
 
C'est politiquement correct, cela satisfait l'aspect voyeur d'une certaine tranche de neurotypiques, et cela correspond bien au taux d'audimat attendu et à l'audience souhaitée dans ce genre d'émission.
 
Néanmoins je trouve que Joseph ne devrait pas être en droit de s'instaurer "porte parole" de la cause autiste, n'étant pas représentatif de celle ci.

Je note par ailleurs que ni lui ni aucun des protagonistes présents sur le plateau de télévision de la chaîne France 2  n'a souligné ni relevé ni même montré une quelconque "indignation(?)" lorsque fort de sa position, le présentateur présentait l'objet autisme comme un handicap, pire une maladie.
 
En outre, Joseph a été et reste  encore de façon moins officielle très proche de l'association AspergerAide qui n'a rien d'une association honnête dans sa démarche.

J'ai par contre pu analyser de façon sommaire, qu'une certaine tranche d autistes est à même de "calculer" ce qui pourrait leur être profitable, n'ayant pas accès à ce genre de fonctionnement, cela m'échappe mais, Joseph  en est capable en tout cas, d'autres sans doutes aussi.
 
J'ai ajouté à mon analyse le fait que son livre sort bientôt, et, que Joseph apparaît dans tous les médias dont le sujet traité est "l'objet autisme". Avec cette dernière pièce, mon puzzle concernant l'objet sujet Joseph est donc complet. CQFD.
 
 

 Concernant donc le reportage "le cerveau d'Hugo" et le "débat" qui a suivi sur le plateau de télévision de la chaîne France 2, je dirais que cela n'aura servi finalement, qu'à continuer de véhiculer une image erronée, tronquée de ce qu'est l'objet autisme à traiter dans sa complexité.
 
Tout savant n'est pas autiste, tout autiste n'est pas savant.


 C'est étrange de constater comme les neurotypiques sont avides de communication verbale, comme ils prônent cette forme d'échanges  et comme ils semblent paradoxalement si peu enclin à utiliser les mots à bon escient.
 
Je fais le lien avec les méthodes enseignées aux personnes enfants autistes "Teacch,Abba" ou le langage verbal devrait être plus limpide et clair que dans tout autre échange, pour être certains de rester dans un mode d'éducation et non de dressage, je ne pense pas qu'il faille remettre en cause ces méthodes mais plutôt la façon dont elles sont utilisées, délivrées et exposées, dans mon puzzle concernant cet objet, la pièce manquante à aujourd'hui devrait représenter la façon dont est véhiculée l'information au travers des mots utilisés c'est mon ressenti, mais c'est un autre sujet d'analyse.
 
Je n'ai pas d'autres informations sur l'objet traité "le reportage "le cerveau d'Hugo" et le "débat" sur le plateau de télévision de la chaîne France 2.

Violette, Aspiegirl à temps complet Choqué)
Journalisée
Pages: [1]   Haut de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
 
Aller à:  

La maltraitance des enfants --- osons en parler





Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Ce forum protège les données personnelles en interdisant le référencement et la diffusion de ceux-ci. Ce forum protège les droits d'auteur en permettant à tout moment à un membre de signaler un contenu illicite auprès de l'hébergeur de fichier. Ce forum requiert d'avoir l'age minimum de 7 ans  XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Graphisme: Crip Google a visité dernièrement cette page 17 Août 2017 à 01:46:01
Créer son Forum ~ Abus ~ © smfgratuit
Basé sur: SMF © Simple Machines LLC
   Installé par Agnes          
PR:0 PageRank #0 Plus haut que 10
  
Créer son Forum ~ Abus ~ © smfgratuit